Le déroulement d'une partie de go

Le but du jeu est d'avoir plus de territoire que son adversaire.

Au commencement, le plateau est vide et les 2 joueurs jouent à tour de rôle en posant une pierre sur une intersection.

Pour savoir quel joueur commence la partie, les 2 joueurs tirent au sort. Le joueur qui commence à jouer en premier prend les noirs.

La partie se poursuit jusqu'à ce que tout l'espace soit occupé par des territoires noirs et blanc. Les deux joueurs passent et la partie s'achève par le décompte des territoires pour déterminer le gagnant.

La partie se termine donc par consentement mutuel, lorsque les deux joueurs sont d'accord pour arrêter. Si un des deux joueurs n'est pas d'accord, on continue la partie.

 

Les phases du jeu

On distingue classiquement 3 phases :

L'ouverture de la partie (Fuseki) où les deux joueurs esquissent une première répartition des territoires.

Le milieu de partie (Chuban) où on entre dans une phase en général plus combative avec des coupes, des invasions et des réductions de territoires.

La fin de partie (Yose) où on va fermer définitivement les frontières puis remplir les intersections neutres.

 

Les libertés

 

Pierre avec 4 libertés

 

La pierre noire en Q16 communique par des traits avec 4 intersections vides représentées par les triangles.
On dit qu'elle possède 4 libertés.

 Attention : les diagonales ne comptent pas, il n'y a pas de trait.

 

 

 

 

 Pierres noire et blanche au contact

Si une pierre blanche est placée en contact de la pierre noire, celle-ci perd une liberté. Il ne lui en reste donc plus que 3.
Il est à noter que la pierre blanche ainsi posée n'a également que 3 libertés.

 

 

 

 

 

 Pierre noire en atari

Lorsque la pierre noire n'a plus qu'une seule liberté, elle est dite en Atari.

 

 

 

 

 

 

Noir a 2 possibilités:

 

  (figure1)                                (figure2)

- Noir décide de sauver sa pierre, il suffit pour cela de jouer en R16 (figure1)

- Noir décide de jouer ailleurs, blanc peut alors, s'il le souhaite, capturer la pierre noire  en jouant en  R16 et celle-ci est dite "prisonnière". (figure2)

Le terme Atari sert donc à prévenir de la capture d'une pierre au prochain coup, un peu comme le terme échec annonce la mort du roi.

 

(figure3)                                     (figure4)

 

Une pierre qui est positionnée sur le bord du goban possède que 3 libertés (figure3) et une pierre dans un coin ne possède que 2 libertés (figure4).

Groupe de 2 pierres noires 

Un groupe de 2 pierres possède 6 libertés.

 

 

 

 

 

 

 Groupe de 2 pierres noires en atari

Pour mettre le groupe de 2 pierres noires en atari, blanc doit jouer 5 coups.

 

 

 

 

 

 

 Noir a de nouveau 2 possibilités :

 

(figure5)                                        (figure6)

 - défendre en jouant R16 (figure5).

- de jouer ailleurs, alors blanc a la possibilité de jouer S16 et de capturer les 2 pierres noires (figure6).

Règles officielles

Il existe différentes règles du jeu de Go de par le monde. Les règles varient sur certains points tels que la méthode de comptage de la partie ou le traitement de certains cas particuliers. Nous ne développerons pas ici les différences ni les mérites comparés des différentes règles.

Les règles françaises sont disponibles sur le site jeudego.org.