ALPHAGO / LEE SE DOL

Le monde du Go a été ébranlé en mars 2016 par la nouvelle de la victoire d'AlphaGo sur Lee Se Dol par 4 victoires à 1. Ce programme développé par Google est en effet le premier à battre un des meilleurs professionnels mondiaux à égalité.

 

Cette nouvelle était attendue, voire redoutée, mais pas avant plusieurs années. Une première alerte avait pourtant été donnée avec le programme Crazy Stone, développé sur la base d'un algorithme de Monte Carlo, qui avait battu le vieux maître japonais Yoshio Ishida avec 4 pierres de handicap en mars 2013.

Lee Se Dol après la troisième partie contre AlphaGo

De là à battre un professionnel à égalité, la marche était encore haute. Elle a été franchie une première fois par AlphaGo en octobre 2015 lorsqu'il a battu Fan Hui, 2ème dan pro sur le score sans appel de 5 parties à 0. Notre ami Fan qui a tant apporté au Go français a eu ainsi le triste privilège de rentrer dans l'histoire du Go comme le premier professionnel à avoir perdu contre un ordinateur... Pas n'importe quel ordinateur puisque ce programme s'appuie cette fois sur des réseaux neuronaux dits "profonds" approchant les raisonnements humains et conférant à la machine la capacité d'apprendre et de s'améliorer. Fan a pu ensuite se consoler un peu avec le résultat de Lee Se Dol qu'il a suivi de près puisqu'il était arbitre lors des parties de Seoul.

Les commentaires des parties contre Fan Hui ont montré au travers de certaines erreurs que l'ordinateur n'était pas encore aux niveau des meilleurs joueurs mondiaux. Lee Se Dol était de ce fait (trop) confiant avant cette rencontre. Le programme qu'il a affronté était toutefois d'un tout autre niveau que celui qu'avait rencontré Fan, confirmant ainsi la capacité de l'ordinateur à apprendre en jouant contre lui-même. Il a en effet aligné des coups brillants qui vont marquer le monde du Go, avec par exemple le coup à l'épaule sur la cinquième ligne qu'aucun joueur humain  n'aurait osé jouer à ce niveau. Il a montré une créativité digne des grands maîtres de l'histoire, tel Go Sei Gen. Il a de plus fait preuve d'une analyse positionnelle impressionnante, ne laissant aucune chance à son adversaire dès lors qu'il avait un petit avantage territorial. Il a enfin réalisé des séquences de fin de partie proches de la perfection. Lee Se Dol a été surclassé, ne sauvant l'honneur que dans la quatrième partie, grâce à l'étude de la seconde partie et une stratégie particulièrement agressive qui finit par déstabiliser l'ordinateur.

La victoire de l'ordinateur est sans appel mais mon naturel optimiste et combatif m'incite à penser qu'un humain peut tout de même arriver à le battre. Lee Se Dol, joueur exceptionnel, célèbre pour avoir détrôné Lee Chang Ho dans les années 2000 et pour avoir défait Gu Li lors du Jubango en 2014, ne semblait pas tout à fait au meilleur de sa forme lors de ces 5 parties. J'aimerais bien voir un autre joueur lui proposer un nouveau défi, ma préférence allant à un joueur japonais, avec en priorité Iyama Yuta et un temps de jeu un peu supérieur, 3 ou 4 heures. Si cela ne suffit pas, il ne nous restera ensuite plus qu'à augmenter la taille du goban, à 21x21...

SP

Pour davantage d'informations :

Commentaires vidéos de Michael Redmond, 9ème dan pro américain :

 5ème partie / 4ème partie / 3ème partie / 2ème partie  / 1ère partie 

Commentaires sur diagrammes de Motoki Noguchi et de Dai Jun Fu sur le site de la RFG :

 5ème partie / 4ème partie / 3ème partie / 2ème partie  / 1ère partie